Crédit à la consommation : quelles sont les pièges à éviter ?

Les moments où la difficulté financière survient dans la vie, ce n’est jamais vraiment prévisible. Heureusement qu’aujourd’hui, le système de crédits permettent à de nombreux ménages et petites entreprises de venir à bout des soucis d’argent. La manque de trésorerie, le financement d’un projet personnel peut être des motifs pour vouloir emprunter de l’argent. Et ce ne sont pas les établissements financiers et les organismes privés spécialisés dans le crédit à la consommation qui manque en Belgique. Cependant, la concurrence sur le marché implique souvent des publicités mensongères ou des offres décevantes. De nombreuses pièges sont à éviter

 Ce que risquent les emprunteurs imprudents…

Dans le monde du crédit, certains acteurs peuvent être égoïstes et même cruels. Et oui ! Pour éviter de se faire arnaquer ou de se faire « voler », mieux vaut connaître les risques que vous pourriez encourir avec le crédit à la consommation.

Dangers du crédit à la consommation : évitables !

Le premier danger qui guette l’emprunteur est le surendettement. Un mauvais calcul du remboursement par rapport aux revenus en est la cause. En effet, se laissant emporter par le besoin d’argent (une somme assez conséquent), un souscripteur peut accepter de payer de mensualités élevées. Le problème survient en cas de perte d’emploi ou en cas de perte de source de revenus. La solution ? La souscription à une assurance complémentaire ! Il est recommandé de consulter l’avis d’un expert financier ou d’un courtier spécialiste des assurances crédit à la consommation.

Choisir un type de crédit à la consommation qui est plus couteux peut également entrainer des mauvais impacts sur la situation financière d’un emprunteur. Le crédit renouvelable en est un et il présente un taux élevé. S’il s’agit d’une situation d’urgence et que la somme obtenue peut être rembougée assez rapidement, ce type de crédit est intéressant. Mais en cas de besoin de financement plus durables, le crédit renouvelable est à éviter. Mieux vaut choisir une offre classique dont de nombreuses personnes de vos connaissances en ont déjà fait l’expérience positive.

Certains établissement de prêt à la consommation proposent et imposent indirectement différentes assurances qu’ils veulent combiner à un prêt. Tous les prêteurs ne sont pas des arnaqueur, mais mieux vaut être prudent. Renseignez-vous et demandez l’avis d’un professionnel avant d’accepter ou avant de souscrire auprès d’autres sociétés d’assurances. Certaines assurances ne sont même pas obligatoires. Si vous céder à toutes les propositions de la banque ou de l’organisme de prêt sans vous renseigner, vous risquer d’alourdir le coût total de votre prêt à la consommation inutilement.

Prudence est mère de sûreté !

Une offre promotionnelle fait partie des chausse-trappes tendues par des opérateurs de crédits. Il faut garder en tête que tout se repose toujours sur le TAEG. C’est un élément très important à connaître et à comparer avant de souscrire une offre. Les publicités et les offres alléchantes peuvent être nombreuses sur internet. Ne négligez pas les conseils d’un courtier expert ou les avis d’un ami qui a déjà connu une mauvaise expérience avec le même type d’offre.

Il est toujours plus sûr de vérifier si l’agence, l’intermédiaire ou la société qui propose le crédit est bien autorisé à faire cette activité. Pour ce faire, rendez-vous sur les sites internet qui sortent des listes des établissements, banques et organismes de crédit agréés. Si le nom de la personne ou de sa société ne figure sur plus de 5 listes, méfiez-vous ! Privilégiez les organismes de prêt à la consommation qui sont soumis à la loi du crédit à la consommation en Belgique.

Quoi qu’il en soit, toute demande d’ouverture de crédit doit être murement réfléchie et intelligemment étudiée. Une fois votre requête acceptée, utilisez l’argent que vous avez emprunté à bon escient.